logo sdisA partir du 8 mars 2015, les Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée (DAAF) seront obligatoires dans les habitations.

Le principal objectif d’un détecteur est d’alerter, par un signal sonore puissant, les occupants d’un logement de la présence de fumée, principalement la nuit, lorsque le niveau de vigilance dans la maison est au plus bas.

La loi impose l’installation d’au moins un détecteur, en priorité dans une zone de circulation desservant les chambres et conforme à la norme NF EN 14604. Toutefois, il est conseillé d’en installer plusieurs, notamment dans les zones qui présentent un risque d’éclosion d’incendie : les combles dotés d’un caisson VMC, les volumes comportant chaudière, tableau électrique, machine à laver, sèche-linge, appareils hifi-électroménagers, etc.

Le détecteur de fumée : un équipement obligatoire

Que dit la loi ?

Le 8 mars 2015 au plus tard, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée.

Qui doit installer et entretenir le détecteur de fumée ?

C’est au propriétaire du logement qu'incombe la responsabilité d’installer le détecteur de fumée.
L’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, veille à l’entretien et au bon fonctionnement de l’appareil et assure son renouvellement, si nécessaire, tant qu’il occupe le logement.

Quelle démarche auprès de l’assurance ?

Le propriétaire et l’occupant du logement notifient chacun à leur assureur la mise en place du ou des détecteurs de fumée.

Quelques chiffres

  • En France, 1 incendie se déclare toutes les 2 minutes.
  • 10 000 personnes sont victimes d’un incendie chaque année provoquant environ 800 décès.
  • 70 % des incendies mortels se produisent la nuit.
  • Les fumées sont la première cause de décès dans un incendie.

Pour en savoir plus : www.sdis29.fr